qualite air Plasturgie Ispira

AIR STYRENE – PLASTURGIE & COMPOSITES

Dans l’industrie des composites, nos experts vous accompagnent sur :

L’évaluation du risque d’exposition aux agents chimiques et aux poussières :

  • Pour les industriels utilisant de la résine polyester, le suivi et la maîtrise de l’exposition au styrène fait l’objet d’une vigilance renforcée avec la publication de l’arrêté en mars 2016 abaissant la valeur moyenne d’exposition journalière (VLEP) et introduisant une valeur court terme (VLCT). Le styrène est particulièrement suivi en raison de son classement CMR (2B : substance cancérigène possible) mais aussi pour d’autres troubles sur la santé (diminution de la capacité auditive par exemple).
  • Dans la plasturgie, on surveille la pollution due aux matières plastiques utilisées à froid (notamment la pollution au formaldéhyde et au phénol pour les phénoplastes et la pollution au formaldéhyde pour les aminoplastes).
  • On surveille également la pollution due aux matières plastiques lors de leur transformation (formaldéhyde, acrylonitrile, certains composés bromés et chlorés pour les CMR, autres aldéhydes, phénols et ozone pour les irritants, iso-cyanates et anhydride phtalique pour les allergènes).
  • Tout process d’utilisation de solvants ou de décapants pour le nettoyage et la préparation des moules, pour le nettoyage des outils (notamment l’utilisation d’acétone) est également source de risque.
  • De manière moins spécifique, on constate souvent la présence dans les ateliers de poussières liées à des process d’usinage et de ponçage de pièces plastiques ou composites, et de COV liés à des process de peinture, pouvant représenter des risques d’exposition par inhalation.

Le contrôle et la maîtrise des rejets atmosphériques du secteur plasturgie et composites

Les rejets des COV à l’atmosphère sont souvent règlementés par arrêté préfectoral selon le classement ICPE de l’entreprise.

  • L’augmentation de la ventilation des ateliers pour répondre aux nouvelles règlementations sur l’exposition professionnelle (cf ci-dessus) a souvent pour conséquence la canalisation des émissions des COV qui peut entraîner le dépassement des limites réglementaires d’émission de leurs rejets à l’atmosphère. Nos experts accompagnent les industriels aussi bien dans la mesure que dans le choix et la mise en œuvre de solutions de traitement (oxydation thermique, charbon actif, lavage physico-chimique, etc).

L’évolution de votre process de fabrication et/ou de votre outil de production :

  • Une solution de maîtrise des émissions peut consister à travailler avec de nouveaux matériaux ou de nouvelles formulations, plus faiblement émissives.
  • En complément ou en alternative au changement de matières premières, vous pouvez faire évoluer votre process de fabrication : moule fermé, injection, etc.
  • Il est également possible de travailler sur l’aménagement des ateliers: travaux d’isolation de certains process, aspiration à la source, mise en dépression/surpression de certaines zones, concentration des process les plus émissifs pour concentrer les solutions de traitement, etc.
  • Nous pouvons vous accompagner dans l’étude de ces solutions et dans l’évaluation de l’impact réel sur l’exposition chimique et les émissions industrielles.
  • Sur ces sujets, quand l’industriel le souhaite, nous avons l’habitude de travailler en relation avec les organismes de contrôle comme la CARSAT, la DREAL, l’inspection du travail, la médecine du travail.
  • ​Les rejets des COV à l’atmosphère sont souvent règlementés par arrêté préfectoral selon le classement ICPE de l’entreprise.
  • L’augmentation de la ventilation des ateliers pour répondre aux nouvelles règlementations dur l’exposition professionnelle (cf ci-dessus) a souvent pour conséquence la canalisation des émissions des COV et le dépassement des limites réglementaires d’émission de leurs rejets à l’atmosphère. Nos experts accompagnent les industriels aussi bien dans la mesure que dans le choix et la mise en œuvre de solution de traitement (oxydation thermique, charbon actif, lavage physico-chimique, etc).

Styrène définition : 

Le styrène est un composé organique aromatique de formule chimique C8H8. C’est un liquide à température et à pression ambiantes. Il est utilisé pour fabriquer des plastiques, en particulier le polystyrène. Le styrène est un composé chimique incolore, huileux, toxique et inflammable. Il est naturellement présent en faibles quantités dans certaines plantes, et est produit industriellement à partir du pétrole. De faibles concentrations de styrène sont également présentes dans les fruits, les légumes et la viande.

Les experts d’Ispira interviennent dans le secteur de l’industrie, plasturgie & composite, Chimie & pharmacie, industrie mécanique, industrie agroalimentaire