Mesure des retombees atmospheriques

Mesure des retombées atmosphériques

Mesure des retombées atmosphériques : les retombées sèches

 

Une Installation de Stockage de Déchets Inertes (ISDI) est une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE). Celle-ci réceptionne des déchets inertes en vue de les éliminer par enfouissement ou comblement sur site. Les mouvements de matériaux (terres, déchets), en fonction des conditions météorologiques, peuvent générer des particules qui se dispersent dans l’air, puis qui se déposent en tant que retombées atmosphériques sur les sols, les végétaux, les eaux de surface, les bâtiments qui entourent l’ISDI.

Ces particules sont constituées d’un assemblage de minéraux dépendant du sol érodé, mais sont principalement composées d’argiles, de quartz et de calcite. Ces retombées peuvent conduire à une exposition directe (par inhalation) ou indirecte (par ingestion) de la population environnante. De ce fait, il est nécessaire de faire surveiller les retombées atmosphériques issues des Installations de Stockage de Déchets Inertes (ISDI).

Les réglementations en vigueur sont différentes selon les types d’ICPE. Les ISDI sont soumises à l’article 66 de l’arrêté du 15/02/2016 qui vise à vérifier que les dépôts atmosphériques totaux en limite de propriété liés à la contribution des installations ne dépassent pas les 200 mg/m2/j (en moyenne annuelle) en chacun des emplacements suivis. Les retombées atmosphériques sont collectées par des jauges Owen puis analysées selon la norme NF X 43-014. Lors des prélèvements avec les jauges, les poussières se séparent en deux fractions, l’une soluble et l’autre insoluble dans la solution aqueuse d’échantillonnage. Les poussières totales prélevées puis analysées résultent de la somme de ces deux fractions.

 

L’accompagnement d’ISPIRA

 

Le bureau d’étude ISPIRA vous propose ses services et vous accompagne dans vos problématiques liées aux mesures de retombées atmosphériques sur les sites des Installations de Stockage de Déchets Inertes.

Les experts ISPIRA vous proposent une stratégie d’échantillonnage (définition de l’emplacement des points de mesure, définition du nombre de sites à mettre en place…).

Les équipes d’ISPRA interviennent sur site pour la mise en place et la dépose du matériel.

Après réception des résultats rendus par le laboratoire accrédité, les ingénieurs ISPIRA, experts en qualité de l’air, analyseront et interpréteront les données collectées lors de la campagne de mesure. Les données météorologiques (vitesse et direction du vent, température et pluviométrie) utiles à l’analyse et à l’interprétation des résultats seront récupérées via les stations de mesure les plus proches des sites en étude.

A l’issue de chaque campagne de mesures, un rapport d’étude vous sera remis. Il compilera les éléments des différentes étapes de l’étude (présentation des mesures et des résultats, interprétations, conclusions et recommandations de gestion) afin de statuer sur l’impact des activités du site sur son environnement. Les experts d’ISPIRA vous apportent les conseils et les recommandations utiles pour la gestion de la qualité de l’air sur les Installations de Stockage de Déchets Inertes.

Les équipes d’ISPIRA peuvent vous accompagner dans vos échanges avec les services de la DREAL et autres organismes compétents.

 

 

AUTRES ARTICLES TOUCHANT À CE SUJET :

 

Réglementation de la qualité de l’air intérieur dans les crèches et écoles

Définition et intérêts des indices de la qualité de l’air

Qualité de l’air Marseille : pourquoi la mesurer ?

Parcs de stationnement couverts : Quels risques sanitaires liés à l’air pour les employés et les utilisateurs ?

Mesure des retombées atmosphériques

Fumées de bitume : Risque pour la santé

Les ERP et les bureaux sont soumis aux dispositions de l’Arrêté du 23 juin 1978 relatif à la surveillance des Légionelles

Qualité de l’air Paris : pourquoi la mesurer ?

Qualité de l’air Lille : pourquoi le mesurer ?

Qualité de l’air en France

Dispositif National de surveillance de la qualité de l’air

Le danger des chloramines à la piscine

La qualité de l’air intérieur

Qualité de l’air Lyon

Risque Formol au bloc opératoire

Contrôle d’hygiène d’air dans les ateliers

Pourquoi mesurer la qualité de l’air dans les bureaux ?

Qualité de l’air : pourquoi la mesurer ?

Qualité de l’air Marseille

Qualité de l’air Grenoble

Qualité de l’air Lyon

Qualité de l’air Lille

Qualité de l’air en France

La qualité de l’air au cœur de la future réglementation thermique et environnementale

Réaliser une étude d’impact environnemental efficace et dans les règles de l’art

Pic de pollution aux particules fines : contrôler, comprendre et agir

Particules fines, quelle risque pour la santé ?

L’ozone est-il un polluant ou un gaz à effet de serre ?

Les polluants de l’air

NOx : Les oxydes d’azote

Le mobilier présent dans les crèches et écoles peut-il émettre des polluants dans l’air ?

Dioxyde de souffre (S02)

Les hydrocarbures aromatiques polycycliques ou HAP

La pollution de l’air et la santé

 



error: Content is protected !!