qualite air chantier ispira

Surveillance Chantier Air 

GESTION DE LA QUALITE DE L’AIR DES CHANTIERS

La réalisation d’un chantier, en intérieur ou en extérieur, est systématiquement génératrice d’enjeux sanitaires et environnementaux importants liés à la qualité de l’air. En effet, elle implique par exemple l’exposition des équipes sur site aux gaz et aux poussières, ou bien des nuisances pour les riverains, du fait du trafic routier généré par le chantier ainsi que de l’activité même du chantier.

 

En cas de chantier à l’extérieur, ces sources de pollution viennent s’ajouter à la pollution urbaine de fond ; et en cas de chantier en intérieur, dans des bâtiments par exemple, les seuils critiques sont souvent dépassés. Il est ainsi souvent indispensable de mettre en place une surveillance et un suivi de la qualité de l’air en zone de chantier et dans son environnement proche.

ISPIRA vous propose la mise en place d’un plan d’étude et de gestion de la qualité de l’air du chantier pour garantir le respect de vos obligations en terme de surveillance de la qualité de l’air et vous permettre d’assurer le bon déroulement des travaux. ISPIRA se veut également force de proposition pour la mise en place de mesures correctives dans le cas où les prélèvements effectués révèleraient un dépassement des valeurs seuils.

En particulier, nos ingénieurs et techniciens assurent :

  • L’analyse des risques :
      • Risques sanitaires pour le personnel (dépassement des valeurs seuils d’exposition professionnelle, chantiers de dépollution à risque, …)
      • Risques environnementaux (pollutions spécifiques, dégradation de la qualité de l’air et conséquence sur les écosystèmes à proximité, …)
      • Risques spécifiques liés à une activité sensible (agroalimentaire, médicale, patrimoine classé, etc.)
  • L’étude, la qualification et la mise en œuvre des dispositifs de ventilation générale du chantier en cas de travaux en intérieur.
  • L’étude, la qualification et la mise en œuvre des dispositifs d’abattage des poussières (brumisation, nébulisation, aspiration à la source, induction d’air filtré, etc.)
  • Le contrôle périodique et la surveillance de la qualité de l’air à l’intérieur et à l’extérieur du chantier : contrôles de débit, tests fumigènes, mesures d’exposition professionnelle, mesure en continu des nuisances, etc.
  • L’accompagnement pour la mise en œuvre et le suivi de la charte ADEME de « Chantier à Faibles Nuisances ».
  • La documentation de l’ensemble de la démarche et la remise de rapports proposant le cas échéant la mise en place de solutions adaptées.
  • La communication en interne et en externe concernant la problématique de qualité de l’air et les solutions mises en œuvre.
  • La participation aux réunions avec la CRAMIF, la CARSAT, l’Inspection du Travail, le bureau de contrôle, etc.